top of page
  • Photo du rédacteurabidjanaisesintech

Bilan Event "Je suis une Abidjanaise de la Tech, et toi ?" | Une ode à la sororité numérique.

Dernière mise à jour : 24 nov. 2023



Nous l'avons fait ! Nous avons réuni à Abidjan au sein du centre commercial Ivoire Trade Center plus de 100 personnes de la communauté #abidjanaisesintech pour célébrer la sororité numérique dans la #TechIvoire.


I. Le bilan global de la journée


Nous sommes ravis de vous présenter une synthèse de l'événement qui s'est déroulé le 21 octobre dernier à Abidjan. Cet événement, organisé avec passion par Abidjanaises In Tech, était une ode à la sororité numérique et à l'incroyable potentiel des femmes dans le domaine de la technologie.

Au cours de cette journée mémorable, nous avons vu nos idées prendre vie et nos aspirations se concrétiser. Le programme était dense et diversifié, reflétant notre engagement à créer un écosystème inclusif et dynamique pour les femmes dans la tech. Voici un aperçu des moments marquants :

  1. Plénière inspirante : La matinée a débuté avec des discours inspirants de femmes et d'hommes évoluant activement dans le secteur de la technologie. Leurs témoignages nous ont rappelé que les femmes ont un rôle essentiel à jouer dans la transformation numérique de notre pays.

  2. Networking et partage d'expériences : Nous avons eu l'opportunité de nous connecter lors d'un déjeuner d'affaires sur la terrasse. Les stands des entreprises et les pitchs ont ajouté une dimension purement business à l'événement en créant des opportunités de partenariat et de collaboration.

  3. Ateliers thématiques : L'après-midi a été consacrée à la tenue de trois ateliers simultanés. Un enregistrement live podcast à ZEBOX, Un atelier Product management à Deloitte GreenHouse et un atelier Bien-être à Mstudio.

  4. Promotion de la diversité : Nous avons lancé une enquête pour mieux comprendre la situation des femmes dans le secteur numérique en Côte d'Ivoire. Cela nous permettra de cibler nos actions futures pour impacter notre écosystème.

  5. Appel à l'action : Tout au long de la journée nous avons réitéré notre engagement envers la solidarité féminine dans la tech et la création d'une plateforme pour fédérer un réseau puissant de femmes à impact.

Nous tenons à remercier chaleureusement toutes les personnes qui ont contribué à faire de cet événement un succès retentissant. De nos panélistes inspirantes à nos partenaires, en passant par notre équipe, nos prestataires et nos membres dévoués, c'est grâce à votre soutien et à votre détermination que nous pouvons continuer à promouvoir la diversité et l'excellence dans la tech. Nous souhaitons exprimer notre profonde appréciation à notre invité d'honneur Madame Christelle Assirou, représentante de Madame le ministre Euphrasie Yao, la créatrice du Compendium des compétences féminines de Côte d'Ivoire, pour son soutien et sa disponibilité.

Nous sommes aussi gratifiées de constater que les sujets abordés ont été chaleureusement accueillis et ont suscité une réflexion profonde, entraînant la formulation de solutions tangibles et pertinentes. Cette journée mémorable témoigne de la croissance de l'industrie technologique en Côte d'Ivoire et ouvre la voie à de nombreuses collaborations prometteuses.


II. Rappel de l'agenda : 5 activités en une journée !

A Propos d' "Une Ode à la Sororité Numérique"

Cet ode à la sororité incarne notre conviction profonde en l'importance de la solidarité et de la collaboration entre les femmes dans ce domaine. C'est un appel à reconnaître et à célébrer les réussites individuelles et collectives. C'est également une invitation à partager nos connaissances, à élever celles qui nous entourent et à créer un environnement où chaque femme se sent soutenue, valorisée et encouragée à réaliser son plein potentiel dans le monde numérique.

Au cours de cet événement, nous avons eu l'opportunité de mettre en avant des femmes exceptionnelles, de partager des récits inspirants et de promouvoir l'inclusion numérique à travers des discussions enrichissantes, des ateliers interactifs et bien d’autres activités pratiques.


III. Synthèse des panels

Lieu de la plénnière : Mstudio
Panel 1 : Renouer avec la sororité pour saisir les grandes opportunités de la transition technologique

Ce panel vise à mettre en lumière les contributions significatives des femmes dans le secteur technologique à Abidjan et les obstacles qu'ils restent à lever. Il incarne un appel à la solidarité, à la collaboration et à la célébration des femmes en illustrant comment la sororité a joué ou non un rôle essentiel dans leurs carrières respectives et sur la manière dont elle peut contribuer à façonner durablement le domaine technologique en Côte d'Ivoire en le rendant plus inclusif. Ces problématiques serviront de point de départ pour une discussion sur l’importance de la sororité dans l'écosystème tech et sur la manière dont les femmes peuvent jouer un rôle clé dans la transition technologique en Côte d'Ivoire.


Le panel sur le thème "Renouer avec la sororité pour saisir les grandes opportunités de la transition technologique" lors de l'événement a été riche en enseignements et en inspiration. Dans l'ensemble, il est ressorti que pour renforcer la sororité et réussir dans le domaine technologique, plusieurs éléments clés sont essentiels.

Tout d'abord, il est crucial de se mettre en avant, de se faire connaître, d'aller vers les autres et de s'efforcer de mieux se connaître soi-même. Garder un réseau solide est essentiel pour développer des opportunités dans le domaine technologique. La communication et l'établissement de relations solides avec d'autres professionnels sont également essentielles pour atteindre ses objectifs.

Un autre point important soulevé lors du panel est la question de la stigmatisation des femmes dans les métiers liés au numérique. Il est primordial de reconnaître que les carrières dans le domaine technologique ne se limitent pas au codage, mais englobent une variété de rôles et de compétences. Il est essentiel de faire tomber les stéréotypes et d'encourager davantage de femmes à explorer ces domaines.

Le panel a également abordé la question de l'intégration de ceux qui souhaitent revenir dans leur pays d'origine et s'impliquer dans le domaine technologique. Il a été suggéré qu'il est important de peser le pour et le contre de ce retour, d'être prêt à accepter les changements et d'observer progressivement le paysage technologique local pour s'adapter de manière efficace.

Maintenant, regardons de plus près les conclusions des panélistes individuels :

  • Stephanie Assi (DG Meraky Tech) a souligné l'importance d'encourager les femmes à embrasser la technologie, peu importe leur poste ou leur activité, et à contribuer activement à ce secteur qui a longtemps été dominé par les hommes.

  • Marjorie Saint-Lot (DG Uber Côte d'Ivoire, Ghana & Pakistan) a partagé son expérience en tant qu'entrepreneure qui a créé des offres spéciales pour les femmes dans son entreprise Uber. Elle a encouragé les femmes à oser sortir de leur zone de confort, à prendre la parole et à être visibles.

  • Edith Brou (Consultante Commnication Digitale, Entrepreneur, Founder Kessiya.com) a souligné l'importance de la formation continue et du mentorat pour les femmes qui souhaitent réussir dans le domaine technologique. Elle a également mis en avant le potentiel financier du secteur pour celles qui investissent dans leur carrière.

  • Yenataba Kignaman-Soro (Consultante Cybersécurité & Commissaire Générale Adjointe du Cyber Africa Forum) a partagé son expertise en tant que Consultante en Cybersécurité, mettant en lumière les opportunités dans ce domaine qui recquiert une variété de compétences & background (juridique, communication, gestion des risques etc.) . Elle a souligné l'importance de la communication et de la mise en avant de compétences.

Parmi nos invités devait également être présente Nabou Fall, Directrice de Vizeo, Coach, Entrepreneure

Nabou Fall Akademy. Malheureusement, elle a rencontré un imprévu de dernière minute qui l'a empêchée de se joindre à nous en personne. Cependant, nous avons un beau message à partager de sa part.

"La sororité digitale, c'est vraiment un concept qui va au-delà de la sororité dans la vie, parce qu'elle implique le digital. Souvent, nous sommes dans des communautés avec des personnes que nous n'avons jamais rencontrées, des personnes que nous ne connaissons pas forcément, mais ce qui est important, en tout cas pour moi, c'est de pouvoir mettre en lumière des femmes qui font des choses extraordinaires et de partager ces accomplissements afin d'inspirer d'autres femmes et de montrer aux autres femmes que elles aussi, elles peuvent."


En résumé, l'ouverture d'esprit, l'audace, la communication, le mentorat et la formation continue sont des éléments clés pour réaliser ces objectifs. Le panel a démontré que lorsque les femmes se soutiennent mutuellement et partagent leurs connaissances, elles peuvent véritablement saisir les opportunités offertes par la transition technologique.


🎤Modération : Lisette Ebagnyni Vié , Head of Digital Communication Group Cofina & Entrepreneure (Connais tu mon beau pays - jeux?)



 

Panel 2 : #TechIvoire : J’ai rêvé que la première licorne ivoirienne serait dirigée par une femme

Le panel vise à explorer le contexte actuel de la technologie en côte d'ivoire et l'importance de l'inclusion des femmes dans le secteur. Il examinera les défis et les opportunités pour les femmes dans la tech, en mettant l'accent sur la réalisation du rêve d'une première licorne ivoirienne dirigée par une femme. Les enjeux clés à aborder incluent la sous-représentation des femmes dans les postes de direction technologique, les obstacles à surmonter et les mesures pour favoriser l'inclusion.

Le panel "J'ai rêvé que la première licorne ivoirienne serait dirigée par une femme" a permis de mettre en avant les expériences et les défis des entrepreneurs, en particulier des femmes, dans l'écosystème des start-ups en Côte d'Ivoire. Les panélistes Régis Bamba (Co-founder de Djamo), Maguelone Biau (CEO de Twende App) et Léonce Gbédjé ( Leader Stratégie IT & Transformation Digitale à Deloitte) ont souligné l'importance de la valorisation des entreprises et de la croissance interne des revenus pour attirer les investisseurs. Ils ont mis en lumière le besoin de sensibiliser les fondateurs d'entreprises à l'importance d'intégrer des femmes dans leurs équipes et de créer un environnement propice à la diversité.


Maguelone Biau, est la deuxième femme en Côte d'Ivoire à avoir levé des fonds pour sa start-up TWENDE après Bola Bardet de Susu. Elle a souligné l'importance de la croissance rentable des entreprises. Elle a noté que même si la Côte d'Ivoire avait des difficultés à lever des fonds, des fonds étaient disponibles, mais les start-ups devaient avoir des modèles cohérents et montrer leur rentabilité potentielle. Cette année, seulement trois start-ups en Côte d'Ivoire, dont DJAMO, JULAYA et Anka, ont réussi à lever plus de 5 millions d'euros. Maguelone a noté que malgré les défis, la situation est positive, avec un nombre croissant de start-ups levant des fonds. Elle a également souligné le défi de la diversité de genre dans les start-ups et a appelé à sensibiliser les fondateurs sur l'importance d'intégrer rapidement des femmes dans leurs équipes, en particulier dans des postes de leadership. Maguelone a insisté sur la nécessité de poser des bases solides avant de lancer une start-up, en particulier pour les femmes, qui doivent jongler entre l'entrepreneuriat et la maternité. Elle a également exprimé sa conviction que la diversité devrait être mesurée par des chiffres concrets pour apporter un réel changement dans les entreprises.

Régis Bamba, co-fondateur de Djamo, a expliqué comment le paysage de la valorisation des entreprises a évolué au fil des années, passant de la croissance en termes d'utilisateurs à la croissance interne des revenus. Il a montré comment la disponibilité du capital a eu un impact sur le marché africain et comment les critères d'investissement ont changé. Il a partagé également l'histoire de la croissance de Djamo, passant d'une petite équipe à une entreprise de plus en plus importante.

Léonce a souligné l'importance du pédigrée dans le domaine de l'entrepreneuriat. Il a mis en avant le fait qu'il est essentiel de ne pas se lancer dans un business pour lequel on n'a ni connaissance ni talent, car cela pourrait entraîner une dépense d'énergie disproportionnée pour atteindre ses objectifs. Bien qu'il ne se soit pas lancé directement dans l'entrepreneuriat, Léonce reconnaît que ce domaine est rempli d'obstacles. Il a insisté sur le fait que pour réussir en entrepreneuriat, il faut faire preuve d'authenticité, de persévérance et de passion, car ce sont des qualités essentielles pour surmonter les défis qui se présentent sur le chemin de la création et de la gestion d'une entreprise.

Enfin, le panel mettait en évidence la nécessité de créer des critères d'analyse neutres en matière de genre pour évaluer la diversité et l'inclusion dans les entreprises. Il soulignait que la diversité ne doit pas seulement être un slogan, mais doit être mesurée avec des chiffres concrets pour que les entreprises puissent évaluer leur impact social. Quelles sont donc les clés de l’accès au financement pour une start-up en Afrique Francophone en résumé ? La suite de cette article rédigé par Joëlle Andely que nous remercions évoque les enjeux et considérations clés de l’accès au financement pour les start-up en Afrique Francophone:


🚀 Quelles sont les clés de l’accès au financement pour une start-up en Afrique Francophone ? 🌍


Régis Bamba, Co-Founder de Djamo et Maguelone Biau, Co-Founder de Twende App, ont respectivement levé 14 000 000$ et 500 000$. Voici les enjeux et considérations clés de l’accès au financement pour les start-up en Afrique Francophone évoqués:


1) Une Proposition Puissante : Les start-ups doivent présenter une proposition à fort impact, une solution qui s'adopte massivement et qui répond de manière évidente aux besoins du consommateur.


2) Un Alignement du Modèle Économique avec le Marché Local : Il est essentiel que le modèle économique de la start-up soit en phase avec les dynamiques du marché local pour assurer une viabilité à long terme. Cette cohérence devient d'autant plus cruciale dans le contexte africain, où une compréhension fine des réalités locales est une clé du succès.


3) La Scalabilité, une Impérative Nécessité : La capacité de croissance est un critère non négociable pour attirer l'investissement. Les entrepreneurs doivent démontrer non seulement le succès sur leur marché initial, mais également la capacité à reproduire leur modèle dans d'autres pays d'Afrique francophone présentant des similitudes. Cela va au-delà de l'expansion régionale, nécessitant une vision globale et une stratégie d'exécution solide.


Le paysage actuel de la #tech en #Afrique Francophone comporte des les opportunités et challenges. En effet, le climat est propice à l'éclosion de start-ups tech : les talents affluent, soutenus par une augmentation des formations spécialisées. De plus, les fonds nécessaires pour alimenter l'innovation et la croissance sont disponibles, créant un écosystème propice à l'émergence de projets novateurs.

Cependant, il est essentiel de reconnaître les spécificités des marchés d'Afrique francophone. A titre d'exemple, contrairement aux start-ups américaines, la scalabilité ne se limite pas à une expansion nationale, mais demande la capacité de répliquer le modèle dans des pays voisins avec la complexité que cela implique. Ce qui peut influencer négativement la valorisation et les opportunités de levée de fonds. Surmonter ces obstacles notamment opérationnels et linguistiques nécessite une approche stratégique pour maximiser le potentiel de la start-up sur la scène internationale.

En Conclusion, l'écosystème entrepreneurial en Afrique francophone offre des opportunités considérables, bien qu'accompagnées de défis uniques. En combinant une proposition de valeur solide, un modèle économique cohérent et une scalabilité démontrée, les start-ups peuvent attirer non seulement le financement nécessaire, mais également jouer un rôle central dans la transformation technologique de la région.


🎤Modération : Sandra Takassi-kikpa, Responsable de programme Digifemmes

 
Keynote : #WomanAtPush : Les femmes prennent le contrôle

Case-study d’une start-up ivoirienne avec un Co-Dir à parité parfaite

Dans un contexte de sous-représentation des femmes dans le secteur technologique en Côte d’Ivoire, le Keynote « Women at PUSH : Les femmes prennent le Contrôle » se distingue en mettant en lumière PUSH, une start-up dirigée par une femme, qui se démarque par une forte représentation féminine au sein de son équipe. Cette initiative cherche à explorer les leçons que l’on peut tirer de ce modèle d’inclusion féminine dans la Tech ivoirienne et à discuter des facteurs qui contribuent à la promotion des femmes dans le domaine technologique, tout en cherchant à inspirer d’autres entreprises à suivre cet exemple en faveur de l’égalité professionnelle.



Dans le cadre du panel intitulé "Woman at PUSH: quand les femmes prennent le contrôle," les intervenantes ont mis en lumière le cas exemplaire d'une startup, PUSH Côte d'Ivoire (by Panelys), qui a réussi à instaurer la parité parfaite au sein de son comité de direction, avec une PDG femme à sa tête Selma Ouiguini. Cette discussion a permis de mettre en évidence l'importance de cette réussite et d'explorer comment ce modèle peut être reproduit au sein d'autres entreprises.

Ainsi, Selma Ouiguini et ses collaboratrices MAIMOUNA SENE , Directrice de l'Expérience Client ; Rebecca KOUADIO, Administrateur Système - Coach Tutoriel & Flore Linda GBEULY-DJEKET , Directrice Marketing ont partagé ont répondu aux questions de notre modératrice Babel BALSOMI , Hacker Ethique, Experte cybersécurité et transformation digitale, pour évoquer principalement les raisons pour lesquelles cette réussite est importante.


Elles ont avant tout cherché à réaffirmer la place fondamentale de la femme au sein de l'entreprise. Elles ont souligné que les entreprises ont un rôle essentiel à jouer dans la réintégration de la femme dans des postes de leadership. Elles ont insisté sur la nécessité pour les entreprises de préparer le terrain en créant un environnement inclusif où les femmes leaders ne se sentent pas marginalisées, en particulier dans des secteurs traditionnellement dominés par les hommes. Cela passe par la création d'une culture d'entreprise qui rejette toute forme de discrimination, un message essentiel délivré par les panélistes.


Ce panel a donc réitéré la nécessité de préparer le terrain pour les femmes leaders dans le secteur technologique en éliminant la discrimination, en promouvant l'inclusion, tout en mettant en avant les avantages professionnels et les opportunités que la tech peut offrir aux femmes.

De plus, le panel a abordé le fait que la tech peut offrir des carrières lucratives aux femmes, à condition qu'elles y trouvent une véritable passion. Cette discussion encourage les femmes à s'intéresser à la technologie et à explorer les opportunités professionnelles qu'elle offre.


Nous remercions PUSH Côte d'Ivoire pour son engagement en faveur de l'inclusion numérique et invitons l'ensemble de l'écosystème à en tirer des bonnes pratiques.


Note : La solution « PUSH » (by Panelys), certifié PCI-DSS, est le premier compte mobile tout-en-1 adossé à une carte bancaire VISA à destination des salariés non-bancarisés et des acteurs du secteur informel.


 
Mot d'ouverture : A Digital Blessing from Christelle Assirou (Invité d'honneur), Mafini Dosso (OIITID) & Steven Bedi (Le CI20)

Christelle ASSIROU, représentante de Madame le ministre Euphrasie KOUASSI YAO et conceptrice du Compendium des compétences féminines de Côte d'Ivoire, était notre invité d'honneur. Elle a souligné l'importance de la "sororité", c'est-à-dire le pouvoir de travailler ensemble pour relever les défis du numérique qui touchent tous les domaines, de la santé à la technologie en passant par les industries. Son message met en avant l'idée que la sororité, c'est-à-dire la collaboration et l'inclusion numérique, peut favoriser le développement, permettant ainsi à chacun de bénéficier des avantages de la révolution numérique. En voici un extrait :


"Merci de m’avoir choisi pour rechercher la sororité car c’est ensemble main dans la main que vous relèverez les défis dans le numérique qui sont partout (santé, technologie, les industries etc). La sororité favorisera l’inclusion numérique et sociale et boostera par ricochet le développement permettant à tous de trouver son compte dans la rétribution d’une dividende numérique."


Son appel à l'unité, à l'autodétermination, à la solidarité et au renforcement de la résilience résonne fortement avec la vision partagée par l'équipe d'Abidjanaises in Tech. Elle encourage l'ensemble de la communauté à travailler ensemble pour atteindre de nouveaux sommets dans le domaine de la technologie et du numérique, soulignant que le moment est propice pour agir.

Un grand merci pour son soutien important à l'initiative Abidjanaises In Tech , soulignant l'importance de la collaboration et de l'inclusion numérique pour stimuler le développement et l'innovation. Le moment est venu d'agir collectivement pour saisir les opportunités offertes par le numérique.


 

Le Dr. Mafini Dosso, Économiste de l'innovation et Co-fondatrice de l'OIITID (Organisation internationale de l’innovation pour des territoires et industries durables) nous a fait l'honneur de sa présence et a partagé son avis sur l'importance de la tech dans notre société pour ouvrir le bal. En voici un extrait :


"La qualité des panelistes, le choix des thèmes ambitieux tels que solidarité numérique et transition technologique ; inclusion féminine et rattrapage ; gouvernance et parité dans la tech. ; promotion des projets innovants; mentoring et accompagnement et bien-être des femmes dans la tech (ambitieuse bravo Andrea et team); …

Le choix de ces intervenants et thèmes témoigne selon moi d’une volonté authentique d’aller au-delà du stade de l’émergence pour s’affirmer dans celui de la croissance. Ils nous assurent de la volonté des organisateurs, des participants et des soutiens de concrétiser les synergies dans notre écosystème technologique, un écosystème où l’innovation sera bien plus qu’un nom commun au féminin, A l’OIITID,

nous croyons en la création de communautés, celles qui lient les uns et les autres, les unes et les autres par la volonté commune de construire (plutôt que nuir) la volonté commune d’impacter (plutôt que d’oublier), de fédérer (plutôt que de séparer) et celle de relier (plutôt que de délier)Nous croyons que la solidarité ne consiste pas uniquement à créer des liens ou des connections, nous sommes convaincus que c’est la construction d’interdépendances qui posent réellement les bases d’une croissance et d’un développement partagé entre les peuples et les territoires. Nous sommes convaincus que la technologie porte des solutions pour renforcer ces interdépendances et assurer des gains pour chacune et chacun. Nous sommes aussi conscients que la tech et l’innovation peuvent isoler (ne l’oublions pas !!) …. d’où l’importance de cette journée organisée par Abidjanaises In Tech."


 

L'intervention de Steven Bedi, le président du CI20, a été un véritable encouragement faisant suite à la bénédiction numérique du Dr. Mafini Dosso. Il a partagé une anecdote sur le CI20 visant à réunir 20 Start-Ups, mais s'est arrêté à 15 en raison du manque de femmes pour respecter la parité. Il a exprimé sa volonté de voir davantage de femmes s'impliquer dans le secteur technologique et a salué Abidjanaises In Tech comme une solution potentielle pour combler cette lacune.

Il a souligné l'importance de promouvoir la présence féminine dans la tech et a mentionné l'existence d'un panel intitulé "Où sont les femmes dans la tech" lors d'un sommet africain des start-ups, soulignant les efforts déployés pour encourager la participation des femmes.

Steven a également partagé le succès de son association, le CI20, qui a pour défi de créer 2000 emplois grâce à 15 entreprises sur une période de deux ans. Il a annoncé que leur initiative avait déjà généré près de 1800 emplois, mettant en lumière le potentiel et l'impact des start-ups dans la création d'emplois.

Enfin, il a évoqué les lois et les fonds créés pour soutenir les start-ups en Côte d'Ivoire, tout en appelant les femmes entrepreneurs à soumettre leurs projets pour bénéficier de ces opportunités. Il a encouragé activement la participation des femmes dans le secteur technologique et a exprimé son enthousiasme pour le futur de l'écosystème tech en Côte d'Ivoire.

L'intervention de Steven Bedi a donc été une source d'inspiration et d'optimisme pour notre événement, soulignant l'importance de l'égalité des sexes dans le secteur de la technologie et l'impact positif des start-ups sur l'emploi et l'innovation en Côte d’Ivoire.


🎤Modération de la plénière : Leslie Muya, Fondatrice du média Elle Aime Média, Pigiste & Modératrice

 
Conversation : Je suis une Abidjanaise de la Tech, et toi ? - La Vision

La conversation entre l'équipe fondatrice d'Abidjanaises in Tech, incarnée par Longa Andrea MBUYAMBA , Anah Safiratou Coulibaly, CISA , Chahine KONDOH , Sophie TALL et Ruth Ella ASSIE , et modéré par Ebagnyni Lisette Vié (Head Digital Communication & Founder Ivonomad ) illustre une vision commune. Pour elles, être une Abidjanaise in Tech signifie bien plus qu'une simple profession, c'est un engagement profond à contribuer positivement à la transformation de la Côte d'Ivoire à travers la technologie. Cette vision s'enracine dans des expériences personnelles et des défis partagés, mais elle s'étend bien au-delà de leur équipe, unifiant et inspirant un réseau croissant de femmes à travers ce nouveau club d'affaires.


Elles partagent la conviction que les compétences et les connaissances technologiques des femmes peuvent apporter un impact significatif aux entreprises et à la société en général. Cette notion d'impact positif est au cœur de leur définition de ce qu'est une Abidjanaise in Tech.

Leur vision transcende les frontières traditionnelles de la technologie, offrant un espace inclusif où les femmes, qu'elles soient techniques ou non, peuvent se développer, collaborer et s'entraider. Cette conversation éclaire leur désir de briser les stéréotypes et les barrières qui ont longtemps limité la participation des femmes dans la Tech, et de forger un avenir où elles jouent un rôle central dans la transformation technologique de la Côte d'Ivoire.

IV. Bilan des ateliers


Atelier 1 : Live podcast CHOOSE YOUR MENTOR spécial “Je suis une Abidjanaise de la Tech”

Lieu de l'atelier 1 : ZEBOX

L'atelier podcast "Choose Your Mentor" animé par son fondateur Malick Diabaté était spécialement dédié au monde passionnant des Women in Tech. Les deux invitées Marie-Lucienne N'Guessan et Marina Konan ont partagé leurs expériences et leurs perspectives uniques en tant que femmes évoluant dans le domaine technologique. Les participantes ont aussi pris la parole rendant le podcast plus intéractif. Marie-Lucienne N'Guessan, Miss 2.0 2020, informaticienne et fondatrice du Centre MARée de Lumiére, a souligné son engagement à former les femmes à travers son association, en particulier celles vivant à l'intérieur du pays. Elle a exprimé son ambition de devenir ministre du numérique avant l'âge de 40 ans, montrant ainsi sa détermination à avoir un impact significatif dans le secteur.

Marina Konan, consultante SEO et ambassadrice Women Techmakers, a partagé son expérience de travail en agence et l'importance de rester constamment à jour dans le domaine de la technologie. Elle et Marie-Lucienne ont toutes deux souligné que leur passion pour la tech était le moteur principal de leur carrière, bien plus que la simple recherche de gains financiers.

Les intervenantes ont également discuté des obstacles à l'accès au numérique, notamment le déficit d'éducation des jeunes filles en Afrique, en particulier en Côte d'Ivoire. Les stéréotypes de genre et les découragements pour les jeunes filles à poursuivre des études scientifiques ont été mis en lumière. De plus, l'écart d'accès à la technologie entre Abidjan et les régions rurales a été souligné, avec des femmes vivant dans des zones rurales ayant moins d'accès aux smartphones, ce qui peut constituer un obstacle majeur pour leur intérêt pour le numérique.

En somme, cet atelier podcast a permis d'explorer le monde des Women in Tech de Côte d'Ivoire en mettant en lumière les récits de deux passionnées pour la technologie et leur engagement à surmonter les obstacles pour faire progresser l'inclusion des femmes dans ce domaine.


Atelier 2 : Workshop Tech Republic | De l’idée au prototype ! Teste ton idée avec des expertes en Product Management
Lieu de l'atelier 2 : Deloitte Greenhouse

Retour sur l'atelier Tech Republic : De l’idée au prototype !

TRANSFORME & TESTE TON IDEE AVEC DES EXPERTES EN PRODUCT MANAGEMENT


Notre atelier "De l'idée au Prototype" organisé par l'équipe de Tech Republic a été un véritable succès ! Un grand merci à Kiyani Bamba, Shanell Gnamien et Mariam Nourya Koné, nos expertes qui ont animé cet atelier. Il a commencé à 15h et une trentaine de personnes sont restées engagées jusqu'à près de 19h, ne voulant plus partir. En effet il fut difficile de quitter l'espace qui nous a chaleureusement accueilli pour cet atelier la Deloitte Côte d'Ivoire Greenhouse , 2 salles modulables permettant d’accueillir des groupes collaboratifs de taille variable pour vivre une expérience innovante faisant appel à l’intelligence collective. Nous remercions de nouveau l'équipe Deloitte pour leur soutien.


Pour rappel, cet atelier avait pour objectif d'enseigner la méthode Sprint GV, une méthode de gestion de produit qui, centrée sur l'utilisateur, aide au développement de produits innovants tout en réduisant les risques en termes de temps et d'argent.


Pendant la session, les participants ont travaillé en équipes de 4 à 7 personnes sur des idées novatrices. Les idées étaient variées, allant de la santé à l'immobilier en passant par la restauration et même l'intelligence artificielle. Nos participants ont fait preuve d'une grande imagination. À la fin de l'atelier, ces idées se sont transformées en stratégies claires et pratiques que nos participants ont pu ramener chez eux. Le taux de satisfaction de l'atelier, de 4,8/5, démontre bien le plaisir qu'ils ont pris à y participer.


Atelier 3 : Bien-être des femmes dans la Technologie : Démystifier le paradigme de la #WomenInTech
Lieu de l'atelier 2 : Mstudio

L'atelier "Bien-être des femmes" lors de l'événement a été une expérience inoubliable. Nichées sur la terrasse du Mstudio, nous avons partagé un moment intime entre femmes, créant une atmosphère chaleureuse et accueillante. Sous la guidance bienveillante de Vanille NAIME , CEO Cabinet Hoya & CEO ExceLit. Consulting - Experte en santé mentale nous avons discuté de l'importance de préserver notre identité de femme, même dans des environnements professionnels souvent dominés par des hommes. Les échanges ont porté sur les petites choses du quotidien qui peuvent nous apporter un réel bien-être(Par exemple,que ce soit en prenant une heure pour se déconnecter du monde pour certaines ou en écoutant des sons de relaxation pour d'autres ). Dans cette ambiance de confiance et de détente, nous nous sommes toutes ouvertes, partageant nos expériences et nos sources de stress, ce qui a renforcé notre lien en tant que femmes.


Cet atelier "Bien-être des femmes" a été un moment de connexion et d'empowerment. Il a mis en lumière l'importance de prendre soin de nous-mêmes et de soutenir les autres femmes dans notre vie, que ce soit sur le plan personnel ou professionnel. Ces discussions sincères et profondes ont renforcé notre résilience et notre confiance en tant que femmes, et nous ont rappelé que nous ne sommes pas seules dans nos luttes et nos aspirations. Cet atelier a été un véritable temps de recharge et de réflexion, laissant une empreinte durable sur notre bien-être collectif.


V.Pause Déjeuner Business & Networking


La pause déjeuner lors de l'événement s'est avérée être un moment privilégié et crucial pour le réseautage et le développement d'opportunités. Elle s'est déroulée sur le rooftop du centre commercial Ivoire Trad Center, offrant ainsi un cadre exceptionnel pour les participants et les entreprises sponsors, dont Meraky Tech, Thalys Conseil et l'Institut Ivoirien de Technologie.

Les entreprises sponsors ont eu l'opportunité de tenir des stands, créant ainsi un espace propice aux échanges et aux discussions autour de leurs services et opportunités. C'était une occasion précieuse pour elles de rencontrer de potentiels partenaires, clients ou collaborateurs et de pitcher.

De gauche à droite nous avons eu les interventions de :

Créé en 2007, Thalys Conseil & Associés est un cabinet d'expertise comptable, de commissariat aux comptes et de Conseil basé à Abidjan et inscrit à l'Ordre des experts-comptables et comptables agréés de Côte d'Ivoire. Notre cabinet est très axé sur la digitalisation et le développement d’outils de gestion, grâce à un équipe pluridisciplinaire, composée de financiers, d’informaticiens et de développeurs. Ils accompagnent plusieurs clients dans le secteur de la fin tech, aussi bien sur des missions classique d’externalisation de la comptabilité et de la paie que sur des missions plus pointue de développement d’outils personnalisés.

L'institut ivoirien de technologie est un institut bilingue (français-anglais) d'enseignement supérieur dédié à l'ingénierie et à la gestion des affaires. Le modèle de référence est le Massachussetts Institute of technology (MIT), une université de prestige et d'excellence au niveau mondial. Leur mission : contribuer à construire, gérer et développer en Côte d'Ivoire et en Afrique, un écosystème d'innovation, vecteur de progrès économique, social et environnemental durables.

  • MERAKY TECH : Pitch de Stéphanie ASSI, Directrice Générale

Fondée en 2019 à Washington DC, Meraky Tech est une entreprise de conseil en expérience digitale qui co-innove avec les marques les plus ambitieuses du monde pour créer des solutions digitales transformatrices.

Pour les participants munis d'un pass VIP, cette pause déjeuner a été d'autant plus enrichissante, car elle leur a permis d'interagir de manière plus intime avec les panélistes et les autres membres du club. De plus, certains membres du club ont saisi l'occasion pour présenter leurs projets innovants lors de pitchs, permettant ainsi de mettre en lumière les idées novatrices au sein de la communauté.

De gauche à droite nous avons au les interventions de nos membres elles ont chacune présenté leurs projets:

Connaître ma Côte d'Ivoire est une nouvelle application mobile qui transforme le moindre de vos déplacements en un véritable parcours touristique sur mesure en adéquation avec vos passions. Il s'agit d'une application référencée en matière d'itinéraire qui s'inscrit dans le cadre du renforcement du tourisme interne en Côte D'ivoire. Avec connaître ma Côte d'Ivoire vivez une immersion profonde en terre ivoirienne de manière ludique et interactive. (Sortie officielle le samedi 4 novembre)

  • CONVERGENCE : Pitch de Nelly OSSEY, Collaboratrice de Teecya Aude Dabo fondatrice de Shelet et Convergence

Convergence est un programme à caractère transformationnel destiné ,aux femmes africaines du monde francophone vers les populations africaines du monde anglophone et lusophone , désireux d'explorer de nouveaux territoires d’échanges et de connexions."Convergence" offre une expérience d'escapade de plusieurs jours, conçue pour nourrir la croissance personnelle et professionnelle, tout en favorisant les connexions interculturelles et le ressourcement, dans un pays défini.

La réalité augmentée dans le marketing transforme les catalogues et les publicités en expériences 3D interactives, permettant aux clients d'explorer des produits avant l'achat. L'avantage de la R.A réside dans sa capacité à créer des expériences client hyper-personnalisées.

  • SOMAH: Pitch de Anne Emmanuelle KOUADIO, Fondatrice de Somah et du Spoken Digital

Somah est un répertoire des métiers du digital et de la tech comptant +245 métiers à ce jour. Un média a également été développé pour soutenir Somah. (Restez connecté sur nos réseaux sociaux pour être informé du lancement)


Enfin, ce moment sur le rooftop a également été le cadre idéal pour un discours de remerciement, exprimant la gratitude envers les participants, les panélistes, les entreprises sponsors et tous ceux qui ont contribué au succès de l'événement. Il a permis de conclure cette pause déjeuner dans un esprit de convivialité et de motivation avant de reprendre les ateliers pour l'après-midi.


V. Démarche scientifique : Enquête & Guide


Durant l'événement, dans le cadre de notre démarche scientifique nous avons invité activement les femmes à participer à une enquête, visant à analyser la situation des femmes dans le domaine technologique en Côte d'Ivoire. Cette enquête constituera le premier baromètre de ce genre dans la région et sera menée sur une période de trois à six mois. Nous avons encouragé les participantes à partager largement cette enquête, incitant ainsi la communauté féminine à contribuer à cette importante initiative. En outre, pour motiver les réponses, nous avons offert deux coupons de réduction pour la formation de Nabou Fall, une professionnelle accomplie et entrepreneure chevronnée, qui partage ses compétences et connaissances pour aider d'autres femmes à réussir dans le monde professionnel. Elle offre un parcours de formation unique intitulé "Les 10 clés de la Réussite au Féminin", qui a pour objectif d'impact durablement la carrière professionnelle des participantes. Elle est conçue pour aider les femmes à surmonter les obstacles et à atteindre leur plein potentiel professionnel. Nous avons offert aussi son livre Evasion virtuelle racontant le parcours initiatique d'une femme qui trouve sa voie à travers des chemins tortueux. De nombreux clins d'œil sont faits à la créativité du continent : la mode, l'art, l'artisanat plantent le décor d'une Afrique riche, multiple et colorée.

Nous remercions Nabou Fall pour son soutien envers notre projet.

Lien vers l'enquête : Veuillez cliquer ici


En plus des avantages du networking offerts aux pass VIP, nous avons également inclus un guide complet pour décrypter l'écosystème ivoirien. Ce guide sera mis à disposition des détenteurs du pass VIP d'ici la fin du mois de novembre au plus tard. Il s'agit d'une ressource précieuse pour comprendre les rouages de l'écosystème technologique en Côte d'Ivoire, offrant ainsi une perspective unique sur les opportunités et les défis qui y sont associés.


VI. Galerie Photos

Cliquez sur la première photo puis visionnez les 179 photos de la galerie photos de l'événement en suivant les flèches.